All2pop.com » Pop Administratif » Comment choisir le type de SCPI pour bien investir ?

Comment choisir le type de SCPI pour bien investir ?

Quels sont les critères à prendre en compte pour bien choisir son type de SCPI ?

Décider d’investir dans une SCPI, ou fonds commun de placement immobilier, est une décision importante. Mais une fois que vous avez pris cette décision, vous n’avez pas encore tout à fait terminé. L’étape suivante consiste à choisir le type de SCPI qui vous convient le mieux.

Lorsqu’il s’agit d’investissement immobilier, il existe de nombreuses options parmi lesquelles choisir. Pour ceux qui recherchent une option stable et relativement peu risquée, les SCPI peuvent être un excellent choix. Avec des rendements d’environ 5% en moyenne, les SCPI offrent aux investisseurs une chance de générer des revenus supplémentaires ou de préparer leur retraite. Et avec plus de 100 SCPI disponibles sur le marché français, il y en a forcément une qui répond à vos besoins.

Pour un investissement immobilier sécurisé, cela reste un très bon rendement brut de charges. En effet, la majorité des investissements locatifs classiques peuvent sembler plus attractifs d’un point de vue rentabilité, cependant, il est à noter les éventuels frais de peinture, changement de plomberie, etc qui sont à déduire du rendement initial et peuvent diminuer fortement l’intérêt de l’opération.

Face à des taux qui baissent de plus en plus, notamment celui des livrets qui passera sous la barre des 0,75% et le rendement des fonds euros qui baisse rapidement : entre 1,2% et 3,4% par an. L’investissement en parts de SCPI devient encore plus intéressant pour un investisseur immobilier qui recherche la diversité dans son portefeuille tout en limitant les frais de gestion.

Pour vous aider à choisir la bonne SCPI, voici sept critères à prendre en compte :

1. Le type de bien dans lequel la SCPI investit : immeubles de bureaux, commerces, entrepôts, etc.

L’une des principales distinctions d’une SCPI est le type de biens dans lesquels elle investit. Contrairement à une FPI, qui n’investit généralement que dans un seul type de bien, comme des immeubles de bureaux ou des entrepôts, une SCPI peut investir dans différents types de biens, notamment des immeubles de bureaux, des magasins et des entrepôts.

Cette diversité donne aux investisseurs une plus grande flexibilité quant à l’endroit où ils investissent leur argent. En outre, elle permet également de minimiser les risques en diversifiant le portefeuille sur plusieurs types d’actifs. Par conséquent, investir dans une SCPI peut être une option intéressante pour ceux qui cherchent à investir dans le marché immobilier.

Comment-choisir-le-type-de-SCPI-pour-bien-investir

2. La localisation géographique des immeubles en portefeuille : Paris, Lyon, Toulouse, etc.

Pour un investisseur qui cherche à investir en SCPI, la situation géographique des immeubles du portefeuille est une considération importante. Paris, Lyon, et Toulouse sont toutes de grandes villes françaises avec une forte demande de bureaux.

En investissant dans une SCPI dont les immeubles sont situés dans ces endroits, les investisseurs peuvent maximiser leur potentiel de retour sur investissement. En outre, la diversité du portefeuille permet d’atténuer les risques.

Si une ville connaît un ralentissement du marché, les autres villes du portefeuille peuvent tout de même enregistrer de bons résultats. Par conséquent, investir dans une SCPI dont les immeubles sont situés dans plusieurs villes françaises est une option intéressante pour les investisseurs.

3. L’âge des biens en portefeuille : constructions neuves, immeubles anciens, un mélange des deux ?

Lorsqu’il s’agit d’investir dans des SCPI, l’un des facteurs clés à prendre en compte est l’âge des propriétés du portefeuille. Les immeubles récents ont tendance à être plus efficaces sur le plan énergétique et à avoir des coûts d’entretien moins élevés, tandis que les immeubles plus anciens peuvent avoir plus de charme mais nécessitent également plus d’entretien.

Autre article à lire  Impression numérique : est-ce bien utile?

En fin de compte, tout dépend de vos préférences en tant qu’investisseur et de ce que vous recherchez dans un bien immobilier.

Si vous recherchez la stabilité et des coûts moindres, les propriétés plus récentes peuvent être une meilleure option. Si vous êtes intéressé par le charme et le caractère, les bâtiments plus anciens peuvent être une meilleure option.

4. La taille du portefeuille : grand ou petit ?

Si vous vous demandez s’il est préférable d’investir dans un grand ou un petit portefeuille, la réponse dépend de vos objectifs de placement. Si vous recherchez la stabilité et des rendements modestes, un grand portefeuille est un bon choix.

Par contre, si vous êtes prêt à prendre plus de risques en échange d’un potentiel de rendement plus élevé, un petit portefeuille peut être un meilleur choix. N’oubliez pas que l’investissement dans une SCPI vous permet d’investir dans un grand portefeuille d’actifs immobiliers sans avoir à acheter vous-même des propriétés individuelles.

Cela peut fournir la diversification dont vous avez besoin pour réduire le risque tout en vous donnant la possibilité d’obtenir des rendements plus élevés. En fin de compte, la meilleure taille de portefeuille pour vous dépend de vos objectifs d’investissement et de votre tolérance au risque.

5. La solidité financière de la société de gestion : quels sont ses antécédents ?

Lorsque l’on se demande s’il faut ou non investir dans une SCPI, il est important de s’intéresser à la solidité financière de la société de gestion. Quels sont ses antécédents ? A-t-elle un bon historique de rendement ? Ses dépenses sont-elles raisonnables ? Ce sont tous des facteurs importants à prendre en compte.

La solidité financière de la société de gestion jouera un rôle important dans le rendement global de la SCPI. Si la société de gestion est solide, la SCPI a plus de chances d’être un investissement réussi. En revanche, si la société de gestion est faible, la SCPI risque de ne pas être aussi performante. Ainsi, il est essentiel de faire vos recherches et de vous assurer que vous êtes à l’aise avec la solidité financière de la société de gestion avant d’investir dans une SCPI.

6. Les frais facturés par la société de gestion : frais de gestion annuels et commissions de performance ?

Lorsque vous investissez dans une SCPI (Société Civile de Placement Immobilier), vous confiez votre argent à une société de gestion qui va l’investir dans des actifs immobiliers pour votre compte.

La société de gestion perçoit des frais pour ses services, qui peuvent comprendre des frais de gestion annuels et des commissions de performance. La commission de gestion annuelle est un pourcentage de la valeur totale des actifs gérés et sert à couvrir les coûts de gestion de la SCPI, tels que les frais administratifs et les impôts fonciers.

La commission de performance est un pourcentage des bénéfices générés par la SCPI, et est versée à la société de gestion pour sa compétence à sélectionner des investissements rentables. En tant qu’investisseur, il est important de comprendre les frais prélevés par la société de gestion avant de prendre la décision d’investir.

7. La stratégie de sortie : comment et quand pouvez-vous vendre vos parts ?

Si vous envisagez d’investir dans une SCPI, il est important d’avoir une stratégie de sortie en tête. Les parts d’une SCPI ne sont pas comme des actions traditionnelles ou des investissements immobiliers, vous ne pouvez donc pas les vendre quand vous le souhaitez.

Au lieu de cela, vous devrez attendre que la SCPI soit dissoute, ce qui se produit généralement 10 à 12 ans après sa création. À ce moment-là, les parts seront distribuées aux investisseurs en fonction de leur ordre d’investissement. Donc, si vous cherchez à encaisser rapidement, investissez dans une SCPI dont la durée est plus courte. Sinon, vous risquez de devoir attendre un certain temps avant de récupérer votre argent.

En tenant compte de ces sept critères, vous pouvez être sûr de choisir une SCPI qui répond à vos besoins et vous aide à atteindre vos objectifs financiers.